30 janvier 2020

Q comme culture !

A l’occasion du Salon MUSEVA qui se tenait au Carrousel du Louvre cette semaine, les conférenciers et exposants ont su rappeler l’importance de la culture dans le secteur de l’événementiel, mais aussi, d’une manière plus générale, au cœur des villes. Modèle de développement économique et social, la culture est souvent la clef d’une ville épanouie dont les habitants sont fiers.

C’est pourquoi certaines actions ont été mises en place lors de la Rencontre nationale « Innovations urbaines en cœur de ville » en mars 2019, afin de favoriser et réinventer la culture au sein des métropoles et plus petites communes. Le plan Action cœur de ville en regroupe plusieurs dont celle des Quartiers culturels et créatifs.

 

Quand la créativité redynamise un territoire

Les Quartiers culturels et créatifs (QCC) sont des quartiers où la densité des équipements culturels (musées, théâtres, opéras, espaces culturels) génère une dynamique locale et un écosystème créatif.

Ils disposent d’une zone pour l’activité économique (entreprises, start-up, incubateur, fab labs, lieux de coworking), d’une forte présence d’espaces de loisirs, tels que cinéma et lieux de sorties nocturnes, et d’universités et d’écoles. L’objectif est de dynamiser l’activité locale en encourageant les hybridations, les rencontres, et en créant des flux de publics.

Plusieurs exemples de villes françaises montrent que cette concentration culturelle n’offre que de bons résultats et les avantages vont même au-delà des objectifs fixés.

Comme Nantes, une ville où l’on ne s’ennuie jamais, en partie grâce au beau quartier des Olivettes. Entre la galerie Paradise, les friperies, la Maison de quartier Madeleine, Le Lieu Unique, le Collectif Pol’N, et d’innombrables bars, restaurants et cafés, le quartier ne dort jamais et jouit alors d’une forte attractivité économique.

culture quartiers culturels et créatifs
La galerie des machines (île de Nantes) © Jean-Pierre Dalbéra

C’est aussi le cas du quartier du Panier à Marseille. Lieu très prisé par les touristes en vacances qui y voient un « petit Montmartre marseillais », dont les ruelles piétonnes regorgent de petits bistrots typiques, d’artisans uniques, de brocanteurs, d’antiquaires, d’ateliers de créateurs et concepts stores. De nombreuses boutiques installées au Panier revendiquent le « made in Marseille » que ce soit dans la mode, la gastronomie, l’alcool et bien sûr le savon ! Ce centre-ville historique a su utiliser son patrimoine et son histoire culturelle comme essence même du moteur de l’activité économique et sociale.

 

culture quartiers culturels et créatifs
Rue Sainte Françoise à Marseille

Le Quartier Berriat, quartier populaire de Grenoble, culturellement diversifié et profondément urbain, rayonne autant que celui des Musées à Rouen. Ce dernier d’une richesse rare au niveau européen car s’y concentrent 5 musées dans un unique quartier : Beaux-Arts, Céramique, Art du fer, Antiquités et Histoire Naturelle.

Les projets de ces quartiers sont de polariser les industries culturelles et créatives qui agissent comme un cercle vertueux. D’autres entreprises et investisseurs privés veulent venir s’y implanter afin de bénéficier des effets positifs. Cette reconnaissance culturelle donne une « image de marque » à la ville, qui accroît le tourisme ainsi que les activités commerciales.

De plus, les espaces originaux de ces quartiers sont très souvent privatisables : ils peuvent peut- être faire partie de vos prochaines envies pour y organiser un événement ?

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *